L'ancre des lecteurs - forum littéraire du livre, forum sur la littérature Index du Forum
L'ancre des lecteurs - forum littéraire du livre, forum sur la littérature Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

Maurice Merleau Ponty (France)

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    L'ancre des lecteurs - forum littéraire du livre, forum sur la littérature Index du Forum -> Le cœur du forum : critiques littéraires libres de nos lectures, des auteurs et des livres -> Littérature non romanesque, romans historiques et poésie
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Dewey
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Sam 1 Fév - 21:44 (2014)    Sujet du message: Maurice Merleau Ponty (France) Répondre en citant

 

Biographie


Maurice Merleau-Ponty est un philosophe français, né à Rochefort-sur-Mer le 14 mars 1908 et mort le 3 mai 1961 à Paris.


Après des études secondaires terminées au lycée Louis-le-Grand à Paris, Maurice Merleau-Ponty devient élève de l'École normale supérieure, à la même époque que Sartre, et est reçu second à l'agrégation de philosophie en 1930.

D’abord professeur à Beauvais (1931-1933), puis au lycée Marceau à Chartres (1934-1935), ensuite répétiteur à l’École normale supérieure (1935-1939) et mobilisé au 5e régiment d'infanterie et à l’état-major de la [[59e division légère d’infanterie]] (1939-1940), il enseigne aussi au lycée Carnot (1940-1944) et en première supérieure au lycée Condorcet (1944-1945). Enfin, il obtient un doctorat ès lettres en 1945 avec deux livres très importants : La Structure du comportement (1942) et la Phénoménologie de la perception (1945).

Il est ensuite nommé maître de conférences de philosophie à la faculté des lettres de l'université de Lyon (1945), puis professeur titulaire (de la chaire de psychologie (janvier 1948). A la rentrée 1949 il est nommé maître de conférences de psychologie pédagogique à la faculté des lettres de l'université de Paris et obtient le titre de professeur sans chaire en janvier 1950. Enfin, il devient titulaire de la chaire de philosophie du Collège de France à partir de 1952, jusqu'à sa mort en 1961.

Merleau-Ponty fut aussi membre du comité directeur de la revue Les Temps modernes en tant qu'éditorialiste politique, de la fondation de la revue en octobre 1945 jusqu'en décembre 1952, soit à l'époque de la rupture de son amitié avec Sartre (la « rupture » eut lieu en juillet 1953).

Merleau-Ponty s'engage aussi politiquement, faisant ainsi partie du bureau national du cartel de l'Union des forces démocratiques (UFD), mis sur pieds pour les législatives de novembre 1958 et qui rassemblait la gauche non communiste et anti-gaulliste.

À l'âge de cinquante-trois ans, il meurt d'un arrêt cardiaque le soir du 3 mai 1961, assis à son bureau, où la Dioptrique de Descartes était encore ouverte. Claude Lefort est l'exécuteur testamentaire de l'œuvre de Maurice Merleau-Ponty.

La rupture avec Sartre

Supportant difficilement l'attitude qu'avait prise, à partir de 1950 (à l'époque de la guerre de Corée), Sartre dans la direction des Temps modernes, qui venait de se permettre de publier son article « Les Communistes et la paix » (1952) sans prévenir quiconque à la revue, Merleau-Ponty appela Sartre après que celui-ci eut fait sauter sans l'avertir un texte qu'il avait rédigé pour chapeauter un article marxiste (de Sartre), qu'il estimait ne pas être publiable sans ce chapeau (dans le numéro de décembre 1952). La conversation téléphonique, tendue, dura deux heures, puis fut suivie de trois longues lettres où s'expriment bien sûr leurs désaccords politiques, ainsi que leurs désaccords sur le rôle de l'intellectuel, mais aussi des divergences philosophiques, voire personnelles. Ces lettres marqueront la rupture de leur amitié qui datait de leurs années d'études à l'École normale supérieure – une rupture qui ne semble jamais avoir été acceptée par l'un comme par l'autre, selon François Ewald.

Source : Wikipédia
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam 1 Fév - 21:44 (2014)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Dewey
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Sam 1 Fév - 21:45 (2014)    Sujet du message: Maurice Merleau Ponty (France) Répondre en citant

Maurice Merleau Ponty est un des philosophes les plus importants de la scène philosophique française du XXe siècle et paradoxalement c'est l'un des moins connus.
Pourquoi est-ce l'un des plus importants ?
Parce qu'il fut le premier représentant du courant philosophique de la phénomènologie en France.

Qu'est ce que la phénoménologie ?

La phénoménologie est le courant philosophique qui s'emploie à étudier l'expérience et les processus qui la composent ainsi que les contenus de la conscience. C'est la définition la plus globale et la plus simple. 
La phénoménologie est donc la discipline qui a pour but de comprendre comment s'opère notre inclusion dans le monde. Comment nous le percevons ? Comment définir ces perceptions ? Comment prendre conscience de celles-ci ? Quelles sont les limites de la conscience ? Quel rôle jouent les émotions et les sentiments ?

Pourquoi ce nom étrange ?

A l'origine c'est Jean-Henri Lambert scientifique alsacien qui invente ce mot pour caractériser la docrtine de l'expérience. plus tard grâce à Edmund Husserl un philosophe tchèque proche du génie cela deviendra une discipline philosophique très critique à l'égard des sciences mathématiques et qui comprendra tous les champs d'explorations que nous avons évoqués ci-dessus.

Même si ce fut Kant qui aborda le premier l'idée selon laquelle il faut différencier la chose en soi (c'est à dire l'obejt perçu) du phénomène qui est notre perception de l'objet ce fut Edmund Husserl philosophe tchèque né en 1859 et mort en 1938 qui exposa toute une réflexion autour de cet objet d'étude. 
Avant hegel, Fichte et Schopenhauer avaient déjà abordé des aspects phénoménologistes mais c'était soit en soutien de Kant soit en opposition jamais en termes de réflexions exclusive et pure au sein de cette discipline. Le débat était donc avant tout métaphysique, la part de phénoménologie y était anecdotique.

Mais revenons à Merleau Ponty. Ce philosophe frère d'armes puis rival de Sartre fut le premier à adopter cette posture phénoménologique quand Sartre prônait l'existantialisme, Foucault le réalisme et Camus une sorte d'humanisme.

Merleau Ponty ne sera pas successeur de Husserl mais plutôt un contradicteur. Pour Husserl le postulat de départ est que "toute conscience est nécessairement conscience de quelque chose". Seul le temps y fait exceptions. Pour être simple cette devise a pour but de faire la distinctions entre les actions de pensée et les objets intentionnels de la pensée. Différence entre réfléchir à une idée et étudier un objet précis. Différence donc entre sujet et objet. cela remet en cause notamment l'idée d'expérience scientifique puisque dés lors la noèse détermine le noème et réciproquement ce qui corrompt l'acte de pensée.

Pour Merleau Ponty puisque le temps fait exception c'est que ce n'est pas probant, il affirmera alors que toute conscience est une conscience qui perçoit. La conscience est donc réduite à un isntrument d'analyse des perceptions et des sensations corporelles.

Ainsi la grande réflexion de merleau Ponty s'articulera autour du rapport corps/esprit. La conscience sera le lien entre les deux. La conscience ayant conscience du corps elle sera l'étude des perceptions permettant à l'esprit d'analyser et de réagir en fonction permettant notre adaptation au monde. Pour ne pas tomber dans un déteermine matérialiste spinoziste il déclare également que l'esprit détermine le corps en ce que il est l'acteur principal dans notre connaissance et notre adaptation au monde.

Livres les plus importants pour ce sujet : 
La structure du comportement
La phénoménologie de la perception
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 04:51 (2017)    Sujet du message: Maurice Merleau Ponty (France)

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    L'ancre des lecteurs - forum littéraire du livre, forum sur la littérature Index du Forum -> Le cœur du forum : critiques littéraires libres de nos lectures, des auteurs et des livres -> Littérature non romanesque, romans historiques et poésie Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template zenGarden created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com