L'ancre des lecteurs - forum littéraire du livre, forum sur la littérature Index du Forum
L'ancre des lecteurs - forum littéraire du livre, forum sur la littérature Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

Pascal Mercier [Suisse]

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    L'ancre des lecteurs - forum littéraire du livre, forum sur la littérature Index du Forum -> Le cœur du forum : critiques littéraires libres de nos lectures, des auteurs et des livres -> Autre littérature européenne
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
sousmarin
Plume aguerrie

Hors ligne

Inscrit le: 22 Jan 2014
Messages: 346
Localisation: Sarthe
Masculin

MessagePosté le: Lun 3 Fév - 21:14 (2014)    Sujet du message: Pascal Mercier [Suisse] Répondre en citant


Citation:
Peter Bieri, né le 23 juin 1944 à Berne, de son nom de plume Pascal Mercier, est un philosophe et écrivain suisse de langue allemande.
(Wikipédia)
Train de nuit pour Lisbonne :
Le début du livre est excellent et le talent de l’auteur indéniable mais je trouve qu’il en fait un peu trop sur le personnage de Prado, que je trouve trop parfait avec des écrits qui sont à la fois excessivement intellectuels, comme pour prouver sa supériorité, et souvent récurrents ; ce qui finit par lasser. Surtout que Mercier, même en dehors de Prado, succombe souvent à la tentation didactique.
Gregorius, par contre, est un personnage très réussi et la façon dont il part et revient symbolise parfaitement son errance…errance que ressent également Prado mais que nous voyons moins car il manque de chair…même « son » amour est aseptisé.
En y réfléchissant d’ailleurs, nos héros sont des alter ego, ils sont plusieurs chacun mais à 2, ils disent la même chose…

Gregorius est intéressant car il nous ressemble.
La quête de la portugaise puis du livre puis de son auteur semble nous montrer l’absence totale d’intérêt de l’objet de sa quête pour lui ; symboliserait-il notre besoin de remplir notre existence à tout prix, comme pour nous en faire oublier sa vacuité ? Mais en fin de compte, l’obsession de sa quête lui fait oublier souvent les personnes qu’il rencontre…

Un bon livre qui suscite la réflexion, avec un très bon démarrage narratif, mais qui s’enlise un peu en devenant trop démonstratif.
_________________
Hier encore un,
Chaque pétale de neige,
Redevient de l'eau.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Lun 3 Fév - 21:14 (2014)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Hesperide
Plume aguerrie

Hors ligne

Inscrit le: 03 Avr 2014
Messages: 148
Localisation: Entre deux pages d'un livre
Féminin Verseau (20jan-19fev) 龍 Dragon

MessagePosté le: Ven 11 Avr - 07:46 (2014)    Sujet du message: Pascal Mercier [Suisse] Répondre en citant

 

Quand j'ai termine"Train de nuit pour Lisbonne", j'avais du mal a croire que je dois le fermer J'ai mis une bonne dizaine de jours afin de ne pas rater les belles reflexions, les brillantes references et citations, afin de mieux comprendre Gregirius-Mundus (j'ai lu le livre en bulgare) et surtout son idee fixe - comprendre Prado, ce portugais fabuleux qui, d'apres moi, pourrait etre considere comme ne de l'imaginaire de Mundus.
Le livre est une delicieuse decouverte, une emouvante penetration dans la vie, l'amour, la litterature. Une etude saisissante des emotions, de la possibilite de comprendre l'autre completement, et ce qui m'a enchatee - etude de la capacite de la langue de nous decrire nous-meme.
Celle que je dois remercier, c'est ma fille qui m'a recommande le livre.
_________________
On est aussi grand que ses reves.
Revenir en haut
Hesperide
Plume aguerrie

Hors ligne

Inscrit le: 03 Avr 2014
Messages: 148
Localisation: Entre deux pages d'un livre
Féminin Verseau (20jan-19fev) 龍 Dragon

MessagePosté le: Ven 11 Avr - 07:50 (2014)    Sujet du message: Pascal Mercier [Suisse] Répondre en citant

(CLIC)
 

C'est le deuxieme livre de P. Mercier traduit en bulgare. Et je ne le regrette pas. Un livre pas aussi enrichissant que "Le train...", avec moins de references a la litterature, la poesie, l'histoire, mais un roman emouvant sur le deuil et l'amour d'un pere pour sa fille.

Martijn van Vliet et Adrian Herzog se rencontre dans un cafe en Provence «par un matin clair et venteux». Deux bernois s qui vont faire le voyage du retour ensemble. La rencontre d'un etranger, le voyage, permettent cet echange car on sait ne plus revoir ensuite la personne à laquelle on se confie. Voyage au cours duquel van Vliet va raconter et tenter d'eclaircir le cheminement qui a entraine et fait basculer sa fille dans la folie. Van Vliet va faire le recit douloureux de son amour exclusif pour sa fille, de la passion subite, et exclusive aussi, de celle-ci pour le violon qui va la conduire progressivement a la folie. Revit-t-il le passe afin d’'y deceler des indices annonciateurs de la catastrophe finale? Et Adrian qui l'ecoute fait le rapprochement avec sa propre situation qui a bien des points communs avec celle de Martijn. 

J’ai trouve le recit renant et eprouvant. Ce pere desempare, qui se sacrifie pour sa fille et voudrait aussi la garder pres de lui est touchant et exasperant a la fois. De même Lea apparait par moment tres attirante et a d'autres - odieuse. Et c'est justement cela qui nous retient. le lecteur je ne savais plus ou j’en etait, a l'image du pere et de sa fille. L'auteur nous inclut dans son recit.

La forme du roman demande une belle perfection litteraire - c'est un dialogue.

Citation:

Dans sa postface, l'auteur explique les raisons de la construction de son roman : un roman qu'il veut raconter à la première personne – celle de Léa - pour lui donner de la force, mais la tâche lui semblait difficile. le raconter par la voix du père donnait un sentiment d'apitoiement qu'il voulait éviter. Reste alors la solution choisie par l'auteur : faire intervenir une troisième personne, quelqu'un qui écouterait ce père raconter l'histoire de sa vie. le procédé est intéressant, mais l'histoire d'une fille racontée par le père en passant par un autre homme dont on apprend également la vie, me semble suffisamment compliquée pour que le lecteur se sente immergé dans le récit. J'ignore si une autre approche m'aurait aidé à entrer dans l'histoire, reste que je n'ai hélas pas du tout accroché à « Léa ».

Pour moi, Pascal Mercier reste l'auteur de "Train de nuit pour Lisbonne", mais pour avoir un certain contact avec ces livres, j'ai lu "Lea".

Citation :L'âme si fragile d'un Guarneri del Gesù"
_________________
On est aussi grand que ses reves.
Revenir en haut
sousmarin
Plume aguerrie

Hors ligne

Inscrit le: 22 Jan 2014
Messages: 346
Localisation: Sarthe
Masculin

MessagePosté le: Sam 12 Avr - 00:51 (2014)    Sujet du message: Pascal Mercier [Suisse] Répondre en citant

Concernant Le train pour Lisbonne, autant le personnage de Gregorius m'a enchanté, autant celui de Prado m'a refroidi.
le second serait l'imaginaire du premier d'après toi ? Un imaginaire plutôt égocentrique alors, manquant de chaleur et même d'humanité, je trouve.
Mais à lecteur différent, vision différente et c'est pourquoi notre forum est intéressant...
_________________
Hier encore un,
Chaque pétale de neige,
Redevient de l'eau.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Hesperide
Plume aguerrie

Hors ligne

Inscrit le: 03 Avr 2014
Messages: 148
Localisation: Entre deux pages d'un livre
Féminin Verseau (20jan-19fev) 龍 Dragon

MessagePosté le: Sam 12 Avr - 15:37 (2014)    Sujet du message: Pascal Mercier [Suisse] Répondre en citant

Amadieu de Prado - le poete que Gregorius recherche et cela l'amene dans sa propre interiorite. Cela me fait penser que Prado est ne de l'imagination de Gr. Tu trouves  
Citation:
Prado égocentrique alors, manquant de chaleur et même d'humanité



Je me rappelle que Prado ne m'inspirait pas et je me disais qu'il n'est pas un homologue de Gr, mais cela fait longtemps que j'ai lu le livre, je dois relire pour tirer au clair le personnage de Prado.
 
_________________
On est aussi grand que ses reves.
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 02:43 (2017)    Sujet du message: Pascal Mercier [Suisse]

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    L'ancre des lecteurs - forum littéraire du livre, forum sur la littérature Index du Forum -> Le cœur du forum : critiques littéraires libres de nos lectures, des auteurs et des livres -> Autre littérature européenne Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template zenGarden created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com