L'ancre des lecteurs - forum littéraire du livre, forum sur la littérature Index du Forum
L'ancre des lecteurs - forum littéraire du livre, forum sur la littérature Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

Arundhati Roy [Inde]

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    L'ancre des lecteurs - forum littéraire du livre, forum sur la littérature Index du Forum -> Le cœur du forum : critiques littéraires libres de nos lectures, des auteurs et des livres -> Littérature asiatique
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
sousmarin
Plume aguerrie

Hors ligne

Inscrit le: 22 Jan 2014
Messages: 346
Localisation: Sarthe
Masculin

MessagePosté le: Jeu 13 Fév - 01:14 (2014)    Sujet du message: Arundhati Roy [Inde] Répondre en citant


Citation:
Née à Shillong, dans l'État du Meghalaya d'une mère kéralaise chrétienne et d'un père bengali hindou, elle passe son enfance à Aymanam dans le Kerala. Elle quitte cet État du Sud de l'Inde pour la capitale Delhi à l'âge de 16 ans, et commence une vie de bohème, habitant une hutte couverte de tôle et gagnant sa subsistance en vendant des canettes de bière vides. Elle commence ensuite des études d'architecture à la Delhi School of Architecture.
En 1984, Arundhati rencontre son futur époux, Pradip Krishen, réalisateur de cinéma, qui l'introduit dans le milieu du cinéma. Elle participe bientôt à son travail, jouant ainsi le rôle d'une jeune villageoise dans le film Massey Sahib (1985) et écrivant les scénarios de In Which Annie Gives it Those Ones (1988) et Electric Moon (1992). Elle écrit Le Dieu des petits riens, qui lors de sa parution en 1997 devient un best-seller mondial (il obtient le prix Booker).
Arundhati Roy est aussi célèbre pour son activisme pacifiste. Elle participa au Tribunal Mondial sur l'Irak.
(source Wikipédia)


Le Dieu des Petits Riens :
Restons sobre et ne commençons pas ce commentaire par une affirmation du style qu’il y a beaucoup de Riens dans ce roman, ce qui serait dur et pas tout à fait juste d’ailleurs.
Le livre relate l’histoire d’une famille indienne dans un village, qui se révèle être celui de l’enfance de l’auteure, où s’est passé un événement terrible. Nous suivons son évolution.
Les personnages sont caricaturaux, dont une très grande majorité rétrogrades, bornés et imbéciles…petits règlements de comptes de Roy avec les habitants de son village et sa famille ? En tout cas, les profils esquissés sont simplistes, enfermés dans leurs rôles et n’en sortant jamais : Policiers violents, gardiens de l’ordre bornés et stupides, tante indigne et amorale, homme manipulé qui aime celle qui ne l’aime pas, enfant gâté qui est une vraie peste et enfin l’intouchable de service, grand « prince » charmant…la liste est infinie...clichés, clichés, en veux tu en voilà…
Quelques traits d’humour salvateurs (comme la carotte fait avancer l’âne) sauvent le début du récit du naufrage, qui, à force de vouloir maintenir le suspense sur l’événement tragique, finit par susciter l’ennui par la multiplicité des anecdotes et des voyages dans le temps…Brouillé, voire brouillon, est le résultat du début.
Même si cela s’arrange par la suite, grâce notamment à de vrais moments d’émotions – la mort de la mère par exemple est excellent, dans un style épuré qui tranche le cœur – nous n’atteignons jamais la fluidité d’une Anita Nair ou la précision d’un Vikram Seth et c’est dommage car l’on sent, ici ou là, le potentiel d’un décollage.

Il ne s’agit pas de démolir un livre ou un auteur mais de donner un avis de lecteur, qui porte avec lui sa part de subjectivité bien sûr, y compris temporelle.
Je ne crois pas qu’on se livre plus dans une critique positive que dans une critique négative ; les 2 restent essentiellement affectives mais il est vrai qu’en pratique, on voit une moindre justification dans l’amour d’un livre que dans sa détestation ...réminiscence du politiquement correct ?
Pour en revenir au sujet du fil et aux critiques professionnelles dithyrambiques du Dieu des Petits riens, qui elles doivent bien peu à l’affectivité et à la subjectivité, je dirais que là aussi le politiquement correct frappe, histoire de donner bonne conscience à ceux qui écrivent plus sur la lecture qu’ils ne lisent...
_________________
Hier encore un,
Chaque pétale de neige,
Redevient de l'eau.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Jeu 13 Fév - 01:14 (2014)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    L'ancre des lecteurs - forum littéraire du livre, forum sur la littérature Index du Forum -> Le cœur du forum : critiques littéraires libres de nos lectures, des auteurs et des livres -> Littérature asiatique Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template zenGarden created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com