L'ancre des lecteurs - forum littéraire du livre, forum sur la littérature Index du Forum
L'ancre des lecteurs - forum littéraire du livre, forum sur la littérature Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

Olivier Adam

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    L'ancre des lecteurs - forum littéraire du livre, forum sur la littérature Index du Forum -> Le cœur du forum : critiques littéraires libres de nos lectures, des auteurs et des livres -> Littérature française
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
nihilobstat
Plume aguerrie

Hors ligne

Inscrit le: 24 Jan 2014
Messages: 134
Localisation: Galice. Espagne
Féminin

MessagePosté le: Sam 15 Fév - 12:56 (2014)    Sujet du message: Olivier Adam Répondre en citant






Olivier Adam, né le 12 juillet 1974 à Draveil, est un écrivain français.
Il a grandi en banlieue parisienne et vit maintenant en Bretagne près de Saint-Malo. Il a participé à la création du festival littéraire Les correspondances de Manosque. Il est actuellement édité par Flammarion et Points Seuil, et aux éditions L'École des loisirs et Actes Sud Junior pour ses œuvres pour la jeunesse. Également scénariste, il a notamment participé à l'écriture des films Welcome et Je vais bien, ne t'en fais pas, de Philippe Lioret, Poids léger et Maman est folle, de Jean-Pierre Améris et Des vents contraires, de Jalil Lespert.
Il a publié:
• 2000 : Je vais bien, ne t'en fais pas, Le Dilettante.
• 2001 : À l'Ouest, Éditions de l'Olivier.
• 2002 : Poids léger, Éditions de l'Olivier.
• 2004 : Douanes, nouvelle parue dans le cadre de Lille 2004 Capitale européenne de la culture.
• 2004 : Passer l'hiver (nouvelles), Éditions de l'Olivier.
• 2004 : Sous la pluie, L'École des loisirs.
• 2005 : Falaises, Éditions de l'Olivier.
• 2007 : À l'abri de rien, Éditions de l'Olivier.
• 2009 : Des vents contraires, Éditions de l'Olivier (ISBN 9782879296463).
• 2010 : Le Cœur régulier, Éditions de l'Olivier (ISBN 978-2879297460).
• 2010 : Kyoto Limited Express, avec Arnaud Auzouy, Éditions de l'Olivier.
• 2012 : Les Lisières, Flammarion (ISBN 978-2290068489) Prix Breizh 2012

(source: Wikipedia)
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Sam 15 Fév - 12:56 (2014)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
nihilobstat
Plume aguerrie

Hors ligne

Inscrit le: 24 Jan 2014
Messages: 134
Localisation: Galice. Espagne
Féminin

MessagePosté le: Sam 15 Fév - 13:12 (2014)    Sujet du message: Olivier Adam Répondre en citant

J’ai très exactement lu le premier de ses romans : Je vais bien, ne t’en fais pas et le dernier: Les lisières. Il faudra que je complète. Mon impression est plutôt bonne, même si je n’ai rien trouvé de vraiment très original : les banlieues sont mortelles, les générations ont du mal à se supporter, la vie en couple est une tâche ardue, mais la famille reste le refuge (la famille est une valeur sûre de nos jours !).
C’est bien écrit, on s’attache à ce colosse tendre et coléreux qui est le narrateur dans Les lisières. Pour Je vais bien, on a plus de mal à entrer dans ce personnage féminin.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Lucile
Poussin

Hors ligne

Inscrit le: 04 Avr 2014
Messages: 69
Localisation: Lunéville
Féminin Verseau (20jan-19fev) 馬 Cheval

MessagePosté le: Mar 15 Avr - 16:35 (2014)    Sujet du message: Olivier Adam Répondre en citant

"Le roman est un miroir que l'on promène le long du chemin" disait Stendhal. Les Lisières est bien un roman réaliste par la peinture des banlieues pavillonnaires avec pour centre un supermarché.

J'ai bien aimé certains aspects de ce roman. Tout d'abord le projet est ambitieux et le roman se lit aisément. Par ailleurs, certains faits de société sont bien vus. Ainsi, l'émancipation intellectuelle ne se fait pas sans conséquences car elle entraîne souvent une rupture avec le mileu familial. Le parcours de vie de Paul Steiner peut alors apparaître comme celui d'un enfant du siècle. Il est un témoignage intéressant sur l'époque à l'instar de celui de Julien Sorel ou de Georges Duroy au XIXème siècle.

Cependant, d'autres aspects de ce roman m'ont déplu.

Je le préciserai un autre jour...
Revenir en haut
sousmarin
Plume aguerrie

Hors ligne

Inscrit le: 22 Jan 2014
Messages: 346
Localisation: Sarthe
Masculin

MessagePosté le: Mer 16 Avr - 00:11 (2014)    Sujet du message: Olivier Adam Répondre en citant

Toute différence, voulue ou non, entraîne une rupture avec son environnement.

Je souscris pleinement à cette phrase de Stendhal. Pas seulement un miroir de la société d'ailleurs mais aussi de l'écrivain et même du lecteur qui "traduit" chaque roman lu en fonction de lui même.
_________________
Hier encore un,
Chaque pétale de neige,
Redevient de l'eau.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Lucile
Poussin

Hors ligne

Inscrit le: 04 Avr 2014
Messages: 69
Localisation: Lunéville
Féminin Verseau (20jan-19fev) 馬 Cheval

MessagePosté le: Mer 23 Avr - 12:03 (2014)    Sujet du message: Olivier Adam Répondre en citant

Je termine donc mon commentaire sur Les Lisières.

 J'ai du mal à trouver le personnage de Paul Steiner attachant tant il est sectaire. Pour lui, c'est simple : ceux qui ne pensent pas comme lui sont idiots et malveillants. Sans les rares objections de ses proches, le livre deviendrait  totalement étouffant. De plus, le regard qu'il porte sur les banlieues périurbaines où il a grandi est excessif et lassant. Un de ses amis lui a dit qu'il était fait pour habiter poétiquement le monde. En réalité, c'est névrotiquement qu'il l'habite. Dominique A (un chanteur qui, à l'instar de Manset, Murat ou Leonard Cohen, devrait plaire à P. Steiner) a, lui, lucidement analysé dans son autobiographie (Y revenir) en quoi il projetait sur sa ville (Provins) son propre mal être.

Je trouve enfin qu'Olivier Adam manque un peu d'imagination : le coup de la photo-mystère qui devient photo révélatrice (ce nourrisson, qui est-ce ? Bon sang, mais c'est bien sûr ! Et comme tout s'explique !) est un ressort narratif plutôt usé. C'est assez cousu de fil blanc.
Revenir en haut
nihilobstat
Plume aguerrie

Hors ligne

Inscrit le: 24 Jan 2014
Messages: 134
Localisation: Galice. Espagne
Féminin

MessagePosté le: Mer 23 Avr - 15:20 (2014)    Sujet du message: Olivier Adam Répondre en citant

oui, c'est un peu vrai. L'histoire du non-dit dans les familles a déjà été exploité. Et mieux peut-être. (avez-vous lu "Un secret" de Grimbert?)
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Lucile
Poussin

Hors ligne

Inscrit le: 04 Avr 2014
Messages: 69
Localisation: Lunéville
Féminin Verseau (20jan-19fev) 馬 Cheval

MessagePosté le: Mer 28 Mai - 14:57 (2014)    Sujet du message: Olivier Adam Répondre en citant

Je pensais justement à Un Secret quand j'ai écrit mon commentaire sur le roman d'Olivier Adam. J'ai de plus en plus de mal à lire des récits sur la Shoah. Cela me semble de la récupération, un motif littéraire rentable. Le pire roman que j'ai lu à ce sujet est Sobibor de Mollat. Ses effets outranciers sont une insulte aux victimes.

J'ai en tête un autre roman (plus ou moins autobiographique) dont la photo trouvée par le narrateur renvoie à un secret de famille. C'est un récit que j'apprécie énormément en revanche. Il s'agit du Testament français de Makine.
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 06:24 (2017)    Sujet du message: Olivier Adam

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    L'ancre des lecteurs - forum littéraire du livre, forum sur la littérature Index du Forum -> Le cœur du forum : critiques littéraires libres de nos lectures, des auteurs et des livres -> Littérature française Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template zenGarden created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com