L'ancre des lecteurs - forum littéraire du livre, forum sur la littérature Index du Forum
L'ancre des lecteurs - forum littéraire du livre, forum sur la littérature Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

Thomas Savage

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    L'ancre des lecteurs - forum littéraire du livre, forum sur la littérature Index du Forum -> Le cœur du forum : critiques littéraires libres de nos lectures, des auteurs et des livres -> Littérature nord américaine
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
sousmarin
Plume aguerrie

Hors ligne

Inscrit le: 22 Jan 2014
Messages: 346
Localisation: Sarthe
Masculin

MessagePosté le: Dim 16 Mar - 20:10 (2014)    Sujet du message: Thomas Savage Répondre en citant


Citation:
Thomas Savage (1915 - 7 juillet 2003) est un romancier américain né à Salt Lake City.
Il passera une partie de son enfance dans un ranch du Montana, qu'il quitte à 22 ans pour le Maine où il publie le premier roman de ses treize romans, The Pass.
Les ranches de l'ouest américain et les Montagnes Rocheuses fournissent le décor de la plupart de ses romans où l'auteur dépeint des familles animées par la force et la passion des sentiments non-dits.
Les romans de Thomas Savage décrivent également le cheminement des États-Unis vers la modernité : depuis le far-west, la Ruée vers l'or et l'expropriation des Indiens jusqu'à la Grande Guerre et la récession de 1929, en passant par l'arrivée du train, de l'automobile, de la publicité ou encore de la radio…
Thomas Savage est l'auteur de 13 romans ou nouvelles dont 3 ont été traduits en français. Il connut son premier succès, tardif malgré de nombreuses récompenses prestigieuses, avec Le Pouvoir du chien.
(Wikipédia)

Rue du pacifique :
Cet auteur avait incontestablement du talent, il distille à petites doses, par un procédé narratif plutôt subtil (il faudra lire pour le découvrir ), des vérités déplaisantes sur la société américaine du début du 20ème siècle…
Savage semble avoir une prédilection pour la vengeance et la justice mais cela n’est pas indigeste et compense, nous en avons besoin, son matraquage efficace des « élites ».
Le livre nous raconte l’ascension puis la chute d’une famille dans une petite ville du Montana…cette famille en sort blessée, amputée même, mais un de ses membres va, grâce à une indienne (là aussi il faudra lire pour en savoir plus), pouvoir tenter de sauver son fils d’une grave maladie des os…
L’écrivain nous happe dans son histoire par sa capacité à faire exister ses personnages, surtout ceux qu’il aime bien, les « méchants » sont moins réussis mais qu’importe, nous tournons page après page pour nous laisser emmener dans cette époque, à la fois particulièrement injuste et empreinte de libertés (pour ceux qui ont de l'argent), pas si lointaine de la nôtre…

Le pouvoir du chien :
Bon livre mais que je trouve nettement en deçà de Rue du pacifique, écrit 20 ans plus tard il est vrai.
Les 2 frères tout d’abord sont beaucoup trop stéréotypés et aux antipodes l’un de l’autre, procédé certes courant pour amplifier la visibilité de chacun comme l’a fait la chrétienté avec Abel et Caïn mais on ne peut pas dire que la bible soit un modèle de subtilité narratif.
L’intelligent qui ne peut être que cruel, comportement qui sera aussi celui de l’autre personnage intelligent du roman, alors que les bons sont sots et obéissants bien sûr…la qualité d’écriture de Savage tempère cet aspect négatif mais ne le rattrape pas tout à fait.
Aucun personnage, contrairement à Rue du pacifique, ne parvient à nous devenir proche, presque familier, car les psychologies sont trop sommaires, pas assez fouillées. Même le style me paraît moins prenant.
Par contre, il est vrai que la chute est inattendue même si l’on peut attribuer ce point au manque d’approfondissement.
Le pouvoir du chien est certes un excellent premier ou second roman mais je conseille de commencer cet auteur par ses derniers romans.

La reine de l’Idaho :
Ce roman parle de la « famille » par ses 2 extrêmes…son absence qui se traduit par un manque profond, même si l’on « tombe » sur de bons adoptants et la cellule familiale enracinée dans le passé, qui vous rassure en vous répétant : « Voilà qui vous êtes !»…mais les choses ne sont pas si simples et les 2 courbes pas si éloignées que l’on pense…
Savage, l’air de rien, remet en cause les poncifs, particulièrement nombreux, sur la famille et ce qu’elle apporte ou croit apporter. Nous croissons alors Amy, qui voudrait bien savoir qui elle est ; Tom qui sait qui il est…enfin le croyait-il…et notre reine, maîtresse femme avec une main de fer, qui s’est parfois révélée bien fragile.
Un très bon roman, subtil, qui ne nous assène rien mais nous livre les interrogations de l’auteur sur la réalité des fondations sur lesquelles l’être humain se construit…en filigrane nous murmure néanmoins le livre, il n’est jamais trop tard pour qui accepte de se remettre en cause…
Une narration qui passe souvent du « coq à l’âne » mais qui finit par réunir les 2 « extrêmes ».
_________________
Hier encore un,
Chaque pétale de neige,
Redevient de l'eau.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Dim 16 Mar - 20:10 (2014)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    L'ancre des lecteurs - forum littéraire du livre, forum sur la littérature Index du Forum -> Le cœur du forum : critiques littéraires libres de nos lectures, des auteurs et des livres -> Littérature nord américaine Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template zenGarden created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com