L'ancre des lecteurs - forum littéraire du livre, forum sur la littérature Index du Forum
L'ancre des lecteurs - forum littéraire du livre, forum sur la littérature Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

Harry Mulisch (Pays Bas)

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    L'ancre des lecteurs - forum littéraire du livre, forum sur la littérature Index du Forum -> Le cœur du forum : critiques littéraires libres de nos lectures, des auteurs et des livres -> Littérature germano-néerlandaise et scandinave
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Hesperide
Plume aguerrie

Hors ligne

Inscrit le: 03 Avr 2014
Messages: 148
Localisation: Entre deux pages d'un livre
Féminin Verseau (20jan-19fev) 龍 Dragon

MessagePosté le: Sam 12 Avr - 19:15 (2014)    Sujet du message: Harry Mulisch (Pays Bas) Répondre en citant

 

 

 
Harry Mulisch est un écrivain néerlandais né le 29 juillet 1927 à Haarlem et mort le 30 octobre 20101 à Amsterdam.
Il est considéré comme l'un des plus grands romanciers néerlandais contemporains, par lui-même aussi. Il est lauréat des plus hautes distinctions littéraires néerlandaises.
 
suite: wikipedia 

 
Oeuvres en francais: 
  • Noces de pierre (Het stenen bruidsbed, 1959), roman traduit par Maddy Buysse et Philippe Noble. Calmann-Lévy, 1985
  • L’Affaire 40-61 (De zaak 40-61, 1961). Sur le procès Eichmann. Traduit par Mireille Cohendy. Gallimard, 2003
  • L’Avenir d’hier (De Toekomst van gisteren, 1972)
  • Deux femmes (Twee vrouwen, 1975), traduit par Philippe Noble. Actes Sud, 1987.
  • L’Attentat (De aanslag, 1982), traduit par Philippe Noble. Calmann-Lévy, 1984, ISBN 2-7021-1298-6
  • Le Pupille (De pupil, 1987), nouvelles traduites par Isabelle Rosselin-Bobulesco. Actes Sud, 1989.
  • Les Éléments (De elementen, 1988), nouvelles traduites par Isabelle Rosselin-Bobulesco. Actes Sud, 1992.
  • La Découverte du ciel (De ontdekking van de hemel, 1992), roman traduit par Isabelle Rosselin, avec la collaboration de Philippe Noble. Gallimard, 1999.
  • La Procédure (De procedure, 1998), roman traduit par Isabelle Rosselin. Gallimard, 2001.
  • Siegfried. Une idylle noire (Siegfried. Een zwarte idylle, 2000), roman traduit par Anita Concas. Gallimard, 2003.
 

 

 

_________________
On est aussi grand que ses reves.
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam 12 Avr - 19:15 (2014)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Hesperide
Plume aguerrie

Hors ligne

Inscrit le: 03 Avr 2014
Messages: 148
Localisation: Entre deux pages d'un livre
Féminin Verseau (20jan-19fev) 龍 Dragon

MessagePosté le: Sam 12 Avr - 19:16 (2014)    Sujet du message: Harry Mulisch (Pays Bas) Répondre en citant

La parution du roman de Harry Mulish “Siegfried” en 1999 a provoque de violentes discussions en Hollande.

Le sujet principal, c’est le recit de deux personnes agees de plus de 90 ans – la famille, Julia et Ulrich Falk sur leur vie en tant que domestiques dans la villa de Hitler, sur leurs impressions de Hitler et Eva Braun et – ce qui est l’essentiel – sur le destin du fils de Hitler et Eva – Siegfried. Ce recit est adresse a l’ecrivain Rudoph Herter, ecrivain qui a connu le vieux couple lors de la presentation d’un de ses livres a Vienne. Il rend visite a ces deux vieux dans leur maison de retraite et ils leur racontent ce qu’ils ont tu pendant des decennies. Ce recit tire au clair la vie privee de Hitler et Eva, leurs rapports et suit les moments-cles de la decheance du furer et de tout autour de lui. 

Mais l’histoire qui interesse surtout le lecteur – c’est celle du petit Siegfried, le fils du furer, tenu en plein secret meme pour la plupart de son entourage le plus proche. Ulrich et Julia connaissent le secret des son debut jusqu’a sa fin. Ne de Eva Braun, sans que personne le sache, le bebe est presente comme fils de la famille Falk, il grandit chez eux jusqu’a sa sixieme annee ou sur l’ordre de Hitler, Ulrich doit tuer Siegfried. L’histoire intrigue beaucoup, le lectuer se rend compte de la brillante srategie inventee par Hitler afin de proteger le secret, elle intrigue aussi par le vecu de la famille Falk consacree corps et ame a l’elevation de Siegfried , elle est bouleversante par le recit de la fin tragique du petit garcon.

La structure du roman est rendue compliquee par un autre plan de la narration. L’histoire du petit Siegfried est incluse dans un cadre d’ordre philosophico-esthetique qui a une foction subordonnante. L’auteur par de certains aspects importants du travail de l’ecrivain concernant la production et l’esthetique litteraire qui creent l’intrigue-fiction-meme et en meme temps, tout est generalise sur un plan encore plus eleve – un contexte historico-philosophique.

Harry Mulish appelle son oeuvre « un laboratoire litteraire ». Quel en est le resultat de cette experience ?
Au debut, l’auteur se caracterise lui-meme comme « une sorte de Dr Mengele de la litterature qui fait des experiences avec ses fantaisies », mais ceci dit d’un ton ironique et relativisant. C’est au lecteur de s’orienter dans le labyrinthe de faits historiques et versions et les probables paralleles philosophiques qui pourraint avoir trait a l’essence du phenomene Hitler. La fin du roman est a nettement a etre interpreter par le lecteur ce qui s’avere (pour moi) assez difficile. L’auteur laisse bien sur certains « instruments » pour nous aider, en sortant de la position de Rudolph Herter disant qu’en fait, l’imagination, ne peut jamais rivaliser avec les possibilites de la realite, la realite prend toujours les devants.

J’estime que l’experience de Mulish qu’il entreprend vis-a-vis du lecteur, est reussi, il atteint son but – mettre a l’epreuve notre conscience historique, nous faire penser jusqu’ou nous-memes, pourrions suivre les dimensions philosophico-historiques de cette realite fictive (ou de cette fiction reelle) car dans le laboratoire litteraire de Mulish, pratiquement, tout est possible.
_________________
On est aussi grand que ses reves.
Revenir en haut
sousmarin
Plume aguerrie

Hors ligne

Inscrit le: 22 Jan 2014
Messages: 346
Localisation: Sarthe
Masculin

MessagePosté le: Dim 13 Avr - 01:04 (2014)    Sujet du message: Harry Mulisch (Pays Bas) Répondre en citant

Il est intéressant de noter qu'Harry Mulisch est né de l'union d'un mère juive et d'un autrichien pro-nazi, un paradoxe bien réel celui là.
En tout cas, je le note et pense me procurer un livre de cet écrivain très bientôt.

Pour te rejoindre, Hesperide, je dirai que l'imaginaire n'est que la reproduction d'une possible réalité...
_________________
Hier encore un,
Chaque pétale de neige,
Redevient de l'eau.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 14:08 (2017)    Sujet du message: Harry Mulisch (Pays Bas)

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    L'ancre des lecteurs - forum littéraire du livre, forum sur la littérature Index du Forum -> Le cœur du forum : critiques littéraires libres de nos lectures, des auteurs et des livres -> Littérature germano-néerlandaise et scandinave Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template zenGarden created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com