L'ancre des lecteurs - forum littéraire du livre, forum sur la littérature Index du Forum
L'ancre des lecteurs - forum littéraire du livre, forum sur la littérature Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

Nancy Huston

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    L'ancre des lecteurs - forum littéraire du livre, forum sur la littérature Index du Forum -> Le cœur du forum : critiques littéraires libres de nos lectures, des auteurs et des livres -> Littérature française
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
nihilobstat
Plume aguerrie

Hors ligne

Inscrit le: 24 Jan 2014
Messages: 134
Localisation: Galice. Espagne
Féminin

MessagePosté le: Mar 6 Mai - 08:12 (2014)    Sujet du message: Nancy Huston Répondre en citant

Biographie Nancy Huston




Après avoir grandi au Canada, Nancy Huston suit son père aux Etats-Unis lorsqu’elle a 15 ans et finit ses études à New York. Quand Nancy a 6 ans, sa mère quitte brusquement son foyer pour aller mener sa vie ailleurs. Un traumatisme douloureux mais fondateur qu’elle transforme en richesse : c’est par l’imagination qu’elle va tenter de comprendre l’incompréhensible. ‘La Virevolte’ (1994) et ‘Prodige : polyphonie’ (1999) abordent le sujet de façon explicite. Venue à Paris pour un an en 1973, Nancy Huston reste et devient élève de Roland Barthes. Elle débute sa carrière en tant qu’essayiste pour le MLF, et pour des journaux de femmes tels que Sorcières, qu’elle a cofondé, et publie son premier roman en 1981, ‘Les Variations Goldberg’. Avec ‘Cantiques des plaines’ (1993) - prix du Gouverneur général - elle retrouve sa langue maternelle et, depuis, se traduit elle-même dans les deux sens. En 1996, ‘Instruments des ténèbres’ obtient le Goncourt des lycéens. Sous forme polyphonique, typique de Nancy Huston, elle donne voix à plusieurs personnages, voire même à une glycine, un étang (‘Une adoration’, 2003) ou Dieu en personne (’Dolce Agonia’, 2001.) Nancy Huston partage son temps entre Paris et le Berry, où elle vit avec son mari, le sémiologue d’origine bulgare Tzvetan Todorov et leurs deux enfants.
(source: le figaro.fr)
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Mar 6 Mai - 08:12 (2014)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
nihilobstat
Plume aguerrie

Hors ligne

Inscrit le: 24 Jan 2014
Messages: 134
Localisation: Galice. Espagne
Féminin

MessagePosté le: Mar 6 Mai - 08:14 (2014)    Sujet du message: Nancy Huston Répondre en citant

Nancy Huston:
J’ai lu et apprécié plusieurs romans de Nancy Huston.
J’ai commencé par Lignes de faille. Et je suis tombée dans la marmite. À vrai dire, c’est de loin son meilleur roman, après j’ai continué, bien sûr : Instruments des ténèbres, intéressant mais un peu ténébreux…à cheval sur le Moyen-âge et sur notre époque et a du mal à assumer le grand-écart ; en plus aborde beaucoup trop de sujets. Les variations Goldberg m’ont intéressée, galerie de personnages rassemblés autour de la musicienne meneuse de jeu. Peut-être le plus personnel, puisque N.Huston est musicienne, et précisément claveciniste.
Dolce Agonia ressemble un peu à un film : plusieurs couples d’un âge certain, réunis pour une soirée de Thanksgiving avec la dinde et le repas bien arrosé, et qui, à la suite d’une tempête de neige, sont contraints de passer la nuit ensemble, dans un déluge de confidences et de « jeu de la vérité ». Je me souviens surtout de ce beau moment, à la fin du livre, où l’auteur tout-puissant, oracle des temps modernes, nous révèle la fin de vie de tous ces gens : certaines morts seront douces, d’autres longues et douloureuses : l’auteur devient le maître. Puissant.
Et j’ai lu aussi Adoration. Mais ça ne m’a pas laissé suffisamment de souvenirs pour que je puisse en dire quoi que ce soit d’intéressant !
J’ai aimé ces livres. Pas tous, mais je vais continuer. Et puis, sa démarche d’auto- traduction me semble passionnante.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
sousmarin
Plume aguerrie

Hors ligne

Inscrit le: 22 Jan 2014
Messages: 346
Localisation: Sarthe
Masculin

MessagePosté le: Mar 6 Mai - 23:32 (2014)    Sujet du message: Nancy Huston Répondre en citant

Je garde un bon souvenir de "La virevolte" qui est un roman intéressant mais qui simplifie les causes des décisions individuelles ; par contre j'ai été déçu par "Cantique des plaines.
D'une manière générale, l’auteure se laisse volontiers aller à la caricature un peu trop poussée. Il est vrai que le Texas n’est pas un état particulièrement "cultivé", pétrole oblige, mais il y a des limites tout de même…
_________________
Hier encore un,
Chaque pétale de neige,
Redevient de l'eau.


Dernière édition par sousmarin le Mer 7 Mai - 23:11 (2014); édité 1 fois
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
nihilobstat
Plume aguerrie

Hors ligne

Inscrit le: 24 Jan 2014
Messages: 134
Localisation: Galice. Espagne
Féminin

MessagePosté le: Mer 7 Mai - 07:49 (2014)    Sujet du message: Nancy Huston Répondre en citant

bon, c'est dommage, je n'ai pas lu ces deux-là.
Au fait, je l'ai mise dans la rubrique Littérature française, mais est-ce bien sa place?
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
sousmarin
Plume aguerrie

Hors ligne

Inscrit le: 22 Jan 2014
Messages: 346
Localisation: Sarthe
Masculin

MessagePosté le: Mer 7 Mai - 23:09 (2014)    Sujet du message: Nancy Huston Répondre en citant

Double nationalité franco-canadienne et qui vit depuis longtemps en France, donc pas de raison qu'elle ne soit pas là.

Petit rajout concernant sa biographie :
Citation:
Elle utilise une technique de double écriture pour tous ses romans mais se sert exclusivement du français pour ses essais et articles.
Nancy Huston est également musicienne, jouant du piano, de la flûte et du clavecin. La musique est une source d'inspiration pour plusieurs de ses romans, et elle fait souvent des lectures en musique avec des amis chanteurs ou instrumentistes.
En 2010 elle fait la connaissance du peintre suisse Guy Oberson et devient officiellement sa compagne en 2013.
(Wikipédia)

_________________
Hier encore un,
Chaque pétale de neige,
Redevient de l'eau.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Hesperide
Plume aguerrie

Hors ligne

Inscrit le: 03 Avr 2014
Messages: 148
Localisation: Entre deux pages d'un livre
Féminin Verseau (20jan-19fev) 龍 Dragon

MessagePosté le: Jeu 8 Mai - 20:23 (2014)    Sujet du message: Nancy Huston Répondre en citant






"Infrarouge"  
 
Je me suis sentie tres proche de Rena Greenblatt, l'heroine du roman "Infrarouge", une femme artiste tres cultivee, sensible, mais indocile, rebelle, aventuriere avide de connaitre encore et encore les hommes dans leur intimite et en meme temps mere de deux fils deja grandis, fille fidele a son pere.

Je suis toujours attiree par l'ecriture magnetique de Nancy Huston et je n'ai pas ete decue une fois de plus, par ce roman. Il m'a semble etrange, tres different de ses autres romans, mais on y retrouve ses themes d'avant - les troubles familiaux, l'enfance tourmentee, les rapports hommes/femmes souvent blessants, les non-dit...
La construction de la narration, comme dans les autres livres de l'auteure, est a plusieurs niveaux et la chronologie est semblable a un mur en briques - il y a plusieurs histoires en une : le voyage de la photographe parisienne (canadienne juive d'origine) Rena en Toscane - cadeau qu'elle offre a son pere de 70 ans et a sa seconde femme ou on fait connaissance des merveilles culturelle de cette ville et de la region ;les relations illuminees et compliquees entre Rena et ses maris et amants ; les noires souvenirs de Rena humiliee et matraitee physiquement par que Rewan, le frere aine pervers; la destruction du couple de ses parents et la disparition de sa mere et plein de reflexions sur ce que les hommes faibles et humilies font subir aux femmes. Tout cela - dans un brillant style tres dense ou se cotoient descriptions tres chaudes de scenes d'amour charnel et des morceaux des vies des grands maitres italiens...et tout cela est strictement surveillee par Subra, l'amie-confidente imaginaire de Rena.

Le pere de Rena - Simon, 70 ans, a ete un neuropsychologue rebelle, marginal, qui voulait comprendre et decrire les origines de la conscience, qui s’enthousiasmait pour les voyages psychedeliques, pour les theories radicales de Timothy Leary et qui a sombre dans "d’absurdes querelles conjugales". Il n’est plus que l’ombre de lui-meme. Quant a Ingrid, sa nouvelle femme, c’est une protestante hollandaise, insensible a la beaute des œuvres d’art. Ce sejour en Toscane, Rena le pressent, va de mal en pis, et pourtant quand Aziz, son amant, lui demande de revenir le plus vite possible a Paris parce que la revolte des banlieues s’etend chaque nuit un peu plus et que son journal a besoin de ses talents de photographe, elle reste en Italie.

L’histoire se passe en automne de 2005, ou dans la region parisienne il y a eu des emeutes suite a la mort de deux adolescents dans un transformateur electrique. Mais de ce drame on n’en voit que l’echo par l'intermediaire des rares communications telephoniques entre Rena et son jeune amant parisien Aziz.

Pourquoi "Infrarouge"? -

Citation :Rena Greenblatt est une photographe specialisee dans l’infrarouge, procédé qui change la réalité et la couleur des choses, qui révèle du caché, qui casse l’apparence. Non, elle ne photographie pas des sexes, des morceaux de chair, mais plutôt des corps entiers et la jouissance qui n’est jamais la même, laquelle transcende les visages des hommes.
Les images de la transgression passent a travers les generations, a travers la vie - c'est la question du roman d'apres moi - comment se transmet un heritage comme la transgression? Que devient-elle chez les generations a venir?
_________________
On est aussi grand que ses reves.
Revenir en haut
Hesperide
Plume aguerrie

Hors ligne

Inscrit le: 03 Avr 2014
Messages: 148
Localisation: Entre deux pages d'un livre
Féminin Verseau (20jan-19fev) 龍 Dragon

MessagePosté le: Jeu 8 Mai - 20:29 (2014)    Sujet du message: Nancy Huston Répondre en citant

Lignes de faille - mon premier livre de Nancy Huston qui a fait de moi son admiratrice.


Il y a eu plein de debats sur les forum concernant ce roman.
Je suis "du cote" de ceux qui ont aime la maniere d'ecrire de Nancy Huston, qui se sont laisse(e)s seduire par son habilete d'inviter le lecteure a suivre l'histoire.

Je ne trouve pas les personnages artificiels ou stereotypes, au contraire, ils servent bien la tache de la romanciere - une denonciation, une critique acerbe, une negation de la violence et de la barbarie. Leurs fruits - c'est un garcon et les deux filles deja grandis et le dernier ne de la famille qui n'a que 6 ans qui est deja un petit monstre qui n'a dans sa tete que de l'aspiration au mal qui l'attire et dont il veut se servir.

A part le dur heritage genetique, il y a sa mere, elle est pour beaucoup de chose dans l'edification du garcon comme un petit psychopathe. Cette mere qui apprend la vie dans des cours de construction de soi-meme, sur Internet ou en consultant des specialistes. Combien notre vie devient manipulee!

Le papa du petit monstre - Randall - il est meconnaissable en tant que personne adulte, il semble brise et pragmatique en fin de compte. Un honnete americain qui gagne de l'argent sans se soucier du mal que son travail pourrait causer.

Je prefere les portraits des filles a ceux des garçons 
 En tant qu'adules, ces femmes ne m'ont pas autant impressionnee, mais a l'age de 6 ans, elles sont magnifiquement presentees au point de vue sensations et psychologie.

Les origines du mal dans ce livre partent du fascisme, mais on voit qu'on peut bien remonter jusqu'a des temps les plus recules. Randall age dit a sa mere:"Je crains que ca ne se limite pas aux nazis, maman. [...]On a inculque le meme message (celui de tuer, tuer et encore tuer) a tous les soldats de l'histoire humaine, de Guigamesh a Lynndie England."
_________________
On est aussi grand que ses reves.
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 06:08 (2017)    Sujet du message: Nancy Huston

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    L'ancre des lecteurs - forum littéraire du livre, forum sur la littérature Index du Forum -> Le cœur du forum : critiques littéraires libres de nos lectures, des auteurs et des livres -> Littérature française Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template zenGarden created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com