L'ancre des lecteurs - forum littéraire du livre, forum sur la littérature Index du Forum
L'ancre des lecteurs - forum littéraire du livre, forum sur la littérature Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

Alexandra Marinina - Russie

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    L'ancre des lecteurs - forum littéraire du livre, forum sur la littérature Index du Forum -> Le cœur du forum : critiques littéraires libres de nos lectures, des auteurs et des livres -> Littérature russe, d'Europe centrale et orientale
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Hesperide
Plume aguerrie

Hors ligne

Inscrit le: 03 Avr 2014
Messages: 148
Localisation: Entre deux pages d'un livre
Féminin Verseau (20jan-19fev) 龍 Dragon

MessagePosté le: Dim 11 Mai - 05:35 (2014)    Sujet du message: Alexandra Marinina - Russie Répondre en citant




Marina Anatolyevna Alexeyeva (Alexandra Marinina) est née à Lvov en Russie, le 16 juillet 1957 dans une famille de juristes, diplômée de jurisprudence, elle entre dans la police moscovite au sein de laquelle elle atteint le grade de lieutenant colonel, et exerce pendant vingt ans les fonctions de criminologue au Ministère de l’Intérieur. Elle démissionne en 1996 pour se consacrer à sa carrière d’auteur. 


Dans ses romans policiers réalistes, elle met en scène la Russie d’aujourd’hui et ses dérives, de la corruption généralisée à la guerre en Tchétchénie, n’épargnant ni la politique et les services secrets ou les nouveaux riches symptomatiques du capitalisme effréné qui frappe son pays. Marinina a écrit le premier roman psychologique, en 1992, avec l’héroïne Anastasia Kamenskaya, une détective de la criminelle. Ses romans ont été édités par les plus grandes maisons d’édition de Russie et à l’étranger. Pendant les 13 dernières années Marinina a édité 33 livres dans différents genres, y compris 25 romans avec sa détective, Kamenskaya. Les livres de Marinina ont été édités dans 22 langues avec un total de plus de 35 millions de d’exemplaires. Marininaelle-même décrit ses rapports avec le crime comme suit : "tout au long des années que j’ai traité le crime, j’ai appris qu’il n’y a rien d’intéressant au sujet du crime lui-même. C’est pourquoi mes livres n’ont pas pour sujet des crimes. Ils ont pour sujet des personnes, leurs vies, âmes, pensées, même si leurs actes sont des crimes ". Elle a une attitude raisonnablement ironique envers elle-même et ses travaux littéraires. Le caractère principal de Kamenskaya nous rappelle la personnalité de l’auteur. Comme Nastya Kamenskaya, Marinina aime les mêmes couleurs pour ses vêtements, fume trop, boit du café, ne boit pas l’alcool, n’aime pas se lever le matin, n’aime pas les travaux domestiques, a souvent des maux de dos, apprécie la musique classique, déteste l’exercice, et reste totalement immergée dans ses activités préférées. C’est la nouvelle tornade moscovite. Le cas le plus extravagant de l’histoire de l’édition russe. La dame a écrit 22 romans en dix ans et en a vendu plus de 26 millions d’exemplaires, dans son seul pays. Les grincheux voient en elle une P. D. James en chapka, la rangent hâtivement dans le rayon des romancières de gare, genre mamie besogneuse du polar. Il faut dire qu’Alexandra Marinina n’est pas une cossarde. Elle publie ses oeuvres à la mitraillette, avec une régularité d’ouvrière à la chaîne. Des polars sanglants, apocalyptiques, qui racontent la Russie d’aujourd’hui, son extrême violence, sa corruption généralisée et aussi la vie quotidienne des petites gens. Bien sûr, à cette cadence de production, le style est rudimentaire, voire pataud, mais vous plonge au fin fond de l’âme russe... Son héroïne, Anastasia Kamenskaïa, enquêtrice à la brigade criminelle de Moscou, n’a rien d’une James Bond girl. Elle ferait plutôt dans le genre bureaucrate adorant les statistiques, fumant trop, détestant cuisiner, n’utilisant jamais d’arme. Nastia est une trouillarde, un peu intello, dont la principale qualité est d’être irrémédiablement honnête. Une rareté à l’état-major de la Milice. Dans sa dernière livraison, « Ne gênez pas le bourreau », Alexandra Marinina parachute Nastia au coeur d’un complot qui vise à éliminer physiquement un candidat au Kremlin et son équipe...



source : Le Nouvel Observateur site de l’auteur : http://www.marinina.ru/english/
_________________
On est aussi grand que ses reves.
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Dim 11 Mai - 05:35 (2014)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Hesperide
Plume aguerrie

Hors ligne

Inscrit le: 03 Avr 2014
Messages: 148
Localisation: Entre deux pages d'un livre
Féminin Verseau (20jan-19fev) 龍 Dragon

MessagePosté le: Dim 11 Mai - 05:37 (2014)    Sujet du message: Alexandra Marinina - Russie Répondre en citant

Romans de Marinina traduits en français jusqu'a 2010:

Le cauchemar , Paris, Éditions du Seuil, 1997 (traduit par Galia Ackerman et Pierre Lorrain)

La mort pour la mort , Paris, Éditions du Seuil, 1999 (traduit par Galia Ackerman et Pierre Lorrain)

La mort et un peu d'amour , Paris, Éditions du Seuil, 2000 (traduit par Galia Ackerman et Pierre Lorrain)

La liste noire , Paris, Éditions du Seuil, 2001 (traduit par Galia Ackerman et Pierre Lorrain)

Je suis mort hier, Paris, Éditions du Seuil, 2003 (traduit par Galia Ackerman et Pierre Lorrain)

Le styliste, Paris, Éditions du Seuil, 2004 (traduit par Galia Ackerman et Pierre Lorrain)

Ne gênez pas le bourreau, Paris, Éditions du Seuil, 2005 (traduit par Galia Ackerman et Pierre Lorrain)

L'illusion du péché, Paris, Éditions du Seuil, 2007 (traduit par Galia Ackerman et Pierre Lorrain)

Celui qui sait (Тот, кто знает), Paris, Éditions du Seuil, 2009 (traduit par Galia Ackerman et Pierre Lorrain)

Le Requiem, Paris, Éditions du Seuil, 2010 (traduit par Galia Ackerman et Pierre Lorrain)



On l'appelle La reine du polar russe.

Dans la plupart des polars e Marinina, l'enqueteur, c'est Nastassia (Nastia) Kamenskaya (comme un double de sa creatrice), detective, puis inspecteur en chef de la brigade criminelle de la police a Moscou. C'est une fille tres sympathique qui deteste le travail a la maison et le sport. Un etre humain decrit sans exagerations, mais avec beaucoup de puissance du style.
Les romans de Marinina sont criant de verite.
Ce sont de vrais roman de suspense. Parfois l'univers de Marinina devient delirant, mais c'est la realite en Russie d'aujourd'hui, parfois, c'est comme une image tordue et terrifiante. Et on decouvre les gens russe de nos jours - la periode postcommuniste pour eux, leur vie, leurs batailles quotidiennes, leurs hauts et leurs bas. Il y a aussi des nouveaux riches, des anciens riches, des anciens et des nouveaux pauvres, des delateurs, d'anciens serviteurs du regime et de KGB.







_________________
On est aussi grand que ses reves.
Revenir en haut
Hesperide
Plume aguerrie

Hors ligne

Inscrit le: 03 Avr 2014
Messages: 148
Localisation: Entre deux pages d'un livre
Féminin Verseau (20jan-19fev) 龍 Dragon

MessagePosté le: Dim 11 Mai - 05:38 (2014)    Sujet du message: Alexandra Marinina - Russie Répondre en citant




C’est vraiment un des meilleurs romans de Marinina! Tres tres reussi !

De jeunes garcons bruns, aux cheveux boucles, teint basane, certains d’origine juive, disparaissent a Moscou après avoir ete maltraites sexuellement et drogues. On les retrouve toujours morts et ils sont portes disparus.
Anastassia Kamenskaia est le « cerveau » du departement de la police qui s’occupe des meurtres les plus cruels. Elle s’occupe de l’enquete des garcons disparus et cela a sa maniere basee surtout sur la logique et la statistique des donnes. Ce qui ne veut pas dire que Kamenskaia ne sait pas faire des analyses psychologiques tres approfondies et tres bien confirmees par les faits.

Pour les besoins de l'enquete, l'inspectrice Kamenskaia renoue avec son ancien amant Soloviov, un linguiste et traducteur renome, habitant le quartier “Reve” ou mene la piste du pedophile. Invalide, Soloviov est aide par un certain Andrei, l'assistant que lui a recommande la maison d'édition pour laquelle Soloviov travaille. 
Kamenskaia sent que cet Andrei n’aime pas ses visites... 
Une enquete haletante dans une societe russe à la derive se declanche.

Debut du roman -
Citation:
Depuis quelques mois, il avait cessé d'aimer la nuit. Maintenant, il en avait peur. Dès que le soir tombait, la conscience de son impuissance et de sa vulnérabilité s'imposait à lui avec plus de force.

Cet homme qui a peur est V.A. Soloviov,linguiste de grande classe, invalide en fauteuil roulant. Un inegalable traducteur du japonais et chinois qui gagne bien sa vie aupres de l’edition “Cherhan” – la plus puissante edition de Moscou. Mais par quelles moyens, l'edition l’est-elle devenue ? Et qui a l’interet que cette edition s’enrichisse deplus en plus ? Voila un des plans du roman

Le pedophile assasin est imperseptible dans cette grande ville secouee par des attentats sur commande et accrochages a coups de revolvers. Ruse, cruel, cherchant la vengeance, il arrive a lancer une fausse piste.

Nastassia ne lache jamais prise – il y a plusieurs fils a retorde y compris sa vie familiale avec un mari a cote de qui elle est heureuse. Mais il y a surtout et avant tout son travail – un travail extenuant pour le corps et le cerveau, plein de dangers mortels. Saura-t-elle arriver a l’assasin a travers mille entraves, saura-t-elle le devancer avant qu’il se soit pris de sa suivante victime ?
Marinina mene l'intrigue d'une maniere virtuose et les personnages sont tres bien etofоes, vivant, colore. La vie quotidienne de Kamenskaia est aussi interessante que l'enquete-meme.

Le style de Marinina est juste et sans encombres. Tres clair et iltelligent. L’intrigue est tellement prenante qu’on ne puisse pas lacher le livre avant de le terminer.
_________________
On est aussi grand que ses reves.
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 11:55 (2017)    Sujet du message: Alexandra Marinina - Russie

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    L'ancre des lecteurs - forum littéraire du livre, forum sur la littérature Index du Forum -> Le cœur du forum : critiques littéraires libres de nos lectures, des auteurs et des livres -> Littérature russe, d'Europe centrale et orientale Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template zenGarden created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com