L'ancre des lecteurs - forum littéraire du livre, forum sur la littérature Index du Forum
L'ancre des lecteurs - forum littéraire du livre, forum sur la littérature Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

Louis Ferdinand Céline

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    L'ancre des lecteurs - forum littéraire du livre, forum sur la littérature Index du Forum -> Le cœur du forum : critiques littéraires libres de nos lectures, des auteurs et des livres -> Littérature française
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
sousmarin
Plume aguerrie

Hors ligne

Inscrit le: 22 Jan 2014
Messages: 346
Localisation: Sarthe
Masculin

MessagePosté le: Mer 29 Jan - 00:49 (2014)    Sujet du message: Louis Ferdinand Céline Répondre en citant


Citation:
Louis-Ferdinand Céline, né Louis Ferdinand Destouches le 27 mai 1894 à Courbevoie et mort le 1er juillet 1961 à Meudon, connu sous son nom de plume généralement abrégé en Céline, est un médecin et écrivain français. Il est le plus traduit et diffusé dans le monde parmi ceux du XXe siècle après Marcel Proust.
Sa pensée pessimiste est teintée de nihilisme. Controversé en raison de ses pamphlets antisémites, c'est un « écrivain engagé », proche durant l'occupation allemande des collaborationnistes. Il est considéré, en tant qu'écrivain, comme l'un des plus grands novateurs de la littérature française du XXe siècle, introduisant un style elliptique personnel et très travaillé qui emprunte à l'argot et tend à s'approcher de l'émotion immédiate du langage parlé.
(Wikipédia)

Voyage au bout de la nuit :
Peut-on totalement séparer l'oeuvre de l’homme ? Je ne le pense pas mais certains hommes, particulièrement déplaisants, peuvent dire des choses intéressantes et le dire exceptionnellement bien…d’après moi, ce n’est pas le cas de Céline, qui ne fait que déverser sa bile dans un style correct, rien de plus!
Montrer « le côté obscur » est une chose, s’y complaire, ou pire s’y vautrer, en est une autre…
On ne doit pas « résister » à la descente dans les abîmes humains mais à la lâcheté d’y céder !

Et Céline y a cédé, comme il l’a démontré par la suite. Ce livre n’est qu’une justification a priori d’un comportement cynique, lorsque l’on se trouve face à une situation qui vous dépasse, où l’on se sent impuissant.
Il est évident que Céline méprise tous les personnages du Voyage, y compris le narrateur, comme il se méprise lui, vraisemblablement.
Comment justifier sa lâcheté à ses propres yeux ? En rabaissant les autres plus bas que soi…un procédé vieux comme le monde…mais nul besoin pour un écrivain d’ennuyer pour montrer l’ennui, ni de patauger dans le « Mal » pour le dénoncer…
L’œuvre n’est pas à confondre avec l’artiste, certes mais…l’artiste transparaît dans l’œuvre, ses peurs, ses sentiments, ses lâchetés…aimer son œuvre n’est pas le cautionner dans toutes ses opinions mais un peu tout de même…

Céline a-t-il apporté quelque chose à la littérature ou a-t-il surfé sur la vague du pacifisme à tout prix de l’époque pour y déverser sa haine du genre humain ; haine, comme souvent, fondée sur le mépris de soi ?
Le bon livre car le bon moment et le bon sujet mais intrinsèquement que dit-il ce roman…pas grand-chose…et le style ? Bof…
Son écriture « moderne » aurait influencé la littérature française contemporaine…à mauvais escient alors, quand on voit ce qu’elle est devenue…
Ce livre, avec un style novateur pour l’époque, est finalement très redondant et plaintif, voire pleurnichard ; il ne s’en sort que grâce à quelques passages ici ou là, encore une fois sur des sujets très novateurs pour l’époque...mais tous ces concepts ex novateurs ont mal vieilli, je trouve…
Céline est devenu connu à cause de son style mais si on le dissèque, que reste t-il ? Pas grand-chose finalement à part un grand apitoiement sur lui et un plaisir manifeste à salir l’humanité encore et encore et encore...ce qui est "différent" n’est pas forcément meilleur…
Certes, ses livres sont construits et les personnages cohérents mais sa destruction humaine sans nuances devient assez pitoyable au bout de la nuit du compte.

Si elle était si puissante, elle n’aurait pas besoin d’en faire autant avec ses gros sabots grosses bottes…
Ses personnages sont incohérents car trop calibrées pour être crédibles, trop au service de son discours et je crois que l’art littéraire tient à celui de la nuance…les mots même en sont les porteurs, la palette de l’écrivain…et celle de Céline est couverte de noir.
Frapper fort c’est surtout une manière de compenser la faiblesse de ses arguments. Bien sûr, le procédé a son efficacité et a été maintes fois employé mais reflète bien plus souvent l’impuissance que son contraire.
Pour user de comparaison picturale, si les meilleurs peintres étaient ceux qui bousculaient le plus les conventions, Malevitch avec son carré blanc sur fond blanc ou, mieux encore, Gérard Gasiorowski qui peignait avec ses excréments, seraient le summum de la peinture…
Plein de provocateurs sont particulièrement mauvais car c’est une manière plutôt facile de se faire remarquer.
Céline provoquait mais en flattant les instincts les plus primaires et en surfant sur la vague pacifique de l’époque…c'est-à-dire en allant dans le sens du courant, ce qu’il a fait toute sa vie.
Ses justifications postérieures, particulièrement pitoyables et dignes d’une cour de maternelle (c’est pas moi, c’est les autres), ne font que confirmer cette personnalité.
D’un certain côté bien sûr, le nihilisme est attirant…pour ceux qui sont en quête d’absolu, le rien étant toujours mieux que…rien…

Ses écrits vont dans le même sens, il dit à ses lecteurs (et à lui-même bien sûr) : « Ce n’est pas de votre faute, c’est l’humanité qui est mauvaise »…ceci dit, il a oublié un petit détail : chaque humain fait partie de l’humanité, y compris lui…
_________________
Hier encore un,
Chaque pétale de neige,
Redevient de l'eau.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Mer 29 Jan - 00:49 (2014)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
florence
Poussin

Hors ligne

Inscrit le: 01 Sep 2014
Messages: 25
Localisation: rivesaltes
Féminin Capricorne (22déc-19jan) 猴 Singe

MessagePosté le: Jeu 4 Sep - 22:53 (2014)    Sujet du message: Louis Ferdinand Céline Répondre en citant

je ne cautionne aucunement les actions de cet artiste;pourtant j'ai trouvé ce livre magnifique; le style trés avant-gardiste  et terriblement cynique m'ont beaucoup plu.beaucoup de passages sont trés sombres, et son dégout des hommes parfois un peu trop marqué; mais les expressions qu'il emploie pour parler d'eux sont parfois succulentes et j'avoue avoir noircie quelques pages de mon carnet de notes.
Revenir en haut
sousmarin
Plume aguerrie

Hors ligne

Inscrit le: 22 Jan 2014
Messages: 346
Localisation: Sarthe
Masculin

MessagePosté le: Sam 6 Sep - 11:27 (2014)    Sujet du message: Louis Ferdinand Céline Répondre en citant

Oui, un style novateur pour l'époque mais redondant et sans aucune nuance...son dégoût de l'humanité transpire et a fini par me dégouter...de lui. Mr. Green
_________________
Hier encore un,
Chaque pétale de neige,
Redevient de l'eau.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 14:08 (2017)    Sujet du message: Louis Ferdinand Céline

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    L'ancre des lecteurs - forum littéraire du livre, forum sur la littérature Index du Forum -> Le cœur du forum : critiques littéraires libres de nos lectures, des auteurs et des livres -> Littérature française Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template zenGarden created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com