L'ancre des lecteurs - forum littéraire du livre, forum sur la littérature Index du Forum
L'ancre des lecteurs - forum littéraire du livre, forum sur la littérature Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

Philippe Claudel
Aller à la page: <  1, 2
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    L'ancre des lecteurs - forum littéraire du livre, forum sur la littérature Index du Forum -> Le cœur du forum : critiques littéraires libres de nos lectures, des auteurs et des livres -> Littérature française
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
nihilobstat
Plume aguerrie

Hors ligne

Inscrit le: 24 Jan 2014
Messages: 134
Localisation: Galice. Espagne
Féminin

MessagePosté le: Sam 8 Fév - 09:05 (2014)    Sujet du message: Philippe Claudel Répondre en citant

la récupération de M.Linh sur l'asphalte...
Pour tout dire, j'ai trouvé cette fin poussive, après la longue course de M. Linh en pantoufles et robe de chambre, il fallait que ça finisse par sa disparition, pas par une résurrection.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Sam 8 Fév - 09:05 (2014)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Lucile
Poussin

Hors ligne

Inscrit le: 04 Avr 2014
Messages: 69
Localisation: Lunéville
Féminin Verseau (20jan-19fev) 馬 Cheval

MessagePosté le: Mer 23 Avr - 17:10 (2014)    Sujet du message: Philippe Claudel Répondre en citant

Je viens de lire Autoportrait en miettes.

Philippe Claudel a choisi une vingtaine de tableaux exposés au musée des beaux-arts de Nancy et il les commente librement, mêlant à ses réflexions, ses impressions et des éléments biographiques.

Certains tableaux me parlent plus que d'autres comme La Jeune Nancéienne dans un paysage de neige d'Emile Friant.

Un commentaire de tableau me parle beaucoup également. A la base, je suis Nancéienne mais j'ai choisi Lunéville qui se situe à trente kilomètres au sud de Nancy. Entre Nancy et Lunéville, il y a Dombasle, où vit Philippe Claudel (et où j'ai travaillé un an). Aussi, lorsqu'il parle de chez lui, il parle de chez moi. Son coin de France est le mien. Son paysage vallonné et verdoyant, ses collines douces piquetées de mirabelliers, ce sont les miens aussi. Or, lorsqu'il évoque le tableau de Claude Gellée : Paysage pastoral avec joueur de flûte, il écrit : "j'ouvre de grands livres à la bibliothèque municipale de Lunéville, les mercredis après-midi pluvieux où nous autres internes sommes parqués là des heures. Je découvre Le Lorrain dans la ville où a vécu Georges de La Tour. Chamagne devient un lieu de mes rêveries, tout comme Bainville-aux-miroirs, qui est tout proche,et d'où est originaire la famille de Jacques Callot. De ce territoire qui tient dans la paume d'une main sont issus trois des plus importants artistes du Grand Siècle. Qu'y avait-il dans cette pauvre terre pour qu'elle donne pareils engendrements ?"

Voilà donc un ouvrage original et un très bel objet livre. C'est un commentaire littéraire sur des oeuvres d'art.
Revenir en haut
nihilobstat
Plume aguerrie

Hors ligne

Inscrit le: 24 Jan 2014
Messages: 134
Localisation: Galice. Espagne
Féminin

MessagePosté le: Mer 23 Avr - 19:33 (2014)    Sujet du message: Philippe Claudel Répondre en citant

Quelle chance, Lucile, de voir ta ville si bien chantée, à la fois par des peintres et par des écrivains. Moi qui ai collectionné les villes et les départements dans ma jeunesse, je n'ai jamais pu ressentir ça!
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Hesperide
Plume aguerrie

Hors ligne

Inscrit le: 03 Avr 2014
Messages: 148
Localisation: Entre deux pages d'un livre
Féminin Verseau (20jan-19fev) 龍 Dragon

MessagePosté le: Ven 25 Avr - 05:43 (2014)    Sujet du message: Philippe Claudel Répondre en citant

Le Rapport de Brodeck est ecrit comme un conte horrifiant pour adultes, une allegorie ou un mythe.


La puissance de ce livre reside pour moi dans l'utilisation de mots surprenants pour decrire un temps  et des evenements, qui nous sont extremement familiers: La Seconde Guerre mondiale , l'Allemagne et les provinces Alsace-Lorraine, l'Holocauste - ils sont l'histoire recente , et chaque ecolier sait ce qui en est au courant. Mais dans ce poeme magnifique qu'est ce livre, on ne trouvera aucun de ces noms. Quel langage extraordinaire Claudel a trouve pour parler de tout cela!


Dans une petite ville, dans un pays sans nom , un etranger a ete assassine par une foule composee de tous les habitants du village . L'etranger n'est connu que comme le Anderer , l'Autre. Brodeck , un homme recemment revenue d'un endroit infernal qui ressemble beaucoup a un camp de concentration , recoit l'ordre d'ecrire un rapport officiel de ce qui vient de se passe depuis l'arrive de l'Anderer . Et nous apprenons la tragedie de Brodeck lui-meme, sa propre histoire triste, le terrible secret qui explique pourquoi il a ete le seul villageois envoye au camp, et l'horreur de ce que les individus sont capables de faire une fois qu'ils se combinent dans une foule sans visage.


L'ecriture fait montre d'une excellente maitrise de la narration, c'est une prose lumineuse.
_________________
On est aussi grand que ses reves.
Revenir en haut
nihilobstat
Plume aguerrie

Hors ligne

Inscrit le: 24 Jan 2014
Messages: 134
Localisation: Galice. Espagne
Féminin

MessagePosté le: Ven 25 Avr - 08:32 (2014)    Sujet du message: Philippe Claudel Répondre en citant

Oui, c'est un livre qui restera dans l'histoire de la littérature, je crois.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
sousmarin
Plume aguerrie

Hors ligne

Inscrit le: 22 Jan 2014
Messages: 346
Localisation: Sarthe
Masculin

MessagePosté le: Ven 25 Avr - 23:51 (2014)    Sujet du message: Philippe Claudel Répondre en citant

C'est un livre bien écrit mais n'exagérons rien...
Le pessimisme de Claudel, qui confine au nihilisme, finit par lasser et un rescapé des camps qui choisit de vivre dans le village des responsables non seulement de sa déportation mais aussi du viol de sa femme puis qui finit par rédiger un rapport pour les dédouaner d'un autre crime parait, pour le moins, peu crédible, voire ridicule.

L'homme peut accepter beaucoup de choses, par lâcheté ou pour survivre notamment, mais là quel serait sa motivation pour ne pas quitter le village ou même pour ne pas se venger ?
De plus, il adore sa fille mais la fait vivre dans un village infâme...tout cela est peu cohérent avec la nature humaine ou même avec la plus basique des logiques.
_________________
Hier encore un,
Chaque pétale de neige,
Redevient de l'eau.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Hesperide
Plume aguerrie

Hors ligne

Inscrit le: 03 Avr 2014
Messages: 148
Localisation: Entre deux pages d'un livre
Féminin Verseau (20jan-19fev) 龍 Dragon

MessagePosté le: Sam 26 Avr - 06:27 (2014)    Sujet du message: Philippe Claudel Répondre en citant

Sousmarin, j’ai dit que le livre me rappelle un mythe, une tragedie grecque ou tout est comme predesrine.
A la fin, il quitte le village de ses malheurs.


Je ne cherche pas toujours de la logique dans les actes humains.
Je vis dans un pays ou tout est de travers, les valeurs humaines sont tellement tordues, les actes - impossibles a expliquer par la logique. L'actualite bulgare de nos jours, le passe communiste, tout cela rappelle fort lr vrcu de Brodeck.
_________________
On est aussi grand que ses reves.
Revenir en haut
sousmarin
Plume aguerrie

Hors ligne

Inscrit le: 22 Jan 2014
Messages: 346
Localisation: Sarthe
Masculin

MessagePosté le: Lun 28 Avr - 01:25 (2014)    Sujet du message: Philippe Claudel Répondre en citant

Les comportements humains peuvent être intéressés, lâches, passifs, répugnants ou même inhumains, voire complètement fous mais, même dans la folie, il y a toujours une certaine logique.

Là, je ne vois pas ce qui peut pousser, alors que rien ne l'y oblige, un survivant des camps à revenir dans un village dirigé par les personnes qui l'ont envoyé à la mort et qui ont violé sa femme ; même sans parler de ses sentiments, pas vraiment l'endroit idéal pour y élever sa "fille" soi-disant adorée ! Enfin, pour couronner le tout, cet individu écrit un rapport pour sauver ses tortionnaires d'un autre crime...à ce niveau de masochisme, ce n'est plus illogique, c'est invraisemblable.
_________________
Hier encore un,
Chaque pétale de neige,
Redevient de l'eau.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Hesperide
Plume aguerrie

Hors ligne

Inscrit le: 03 Avr 2014
Messages: 148
Localisation: Entre deux pages d'un livre
Féminin Verseau (20jan-19fev) 龍 Dragon

MessagePosté le: Lun 28 Avr - 05:17 (2014)    Sujet du message: Philippe Claudel Répondre en citant

Je ne pense pas comme toi, sousmarin, mais on ne peut etre toujours du meme avis. Pour moi, ce roman reste une parabole. Voila une citation (Brodeck dit):
"Nous n'étions plus nous mêmes. Nous ne nous appartenions plus. Nous n'étions plus des hommes. Nous n'étions qu'une espèce." - la deshumanisation menee au paroxysme.
J'ai deja dit que j'ai vecu dans une societe pareilleou trahir son prochain etait un sport. Je n'ai trahi personne et je n'ai pas quitte la Bulgarie communiste...autre sujet a discuter.
_________________
On est aussi grand que ses reves.
Revenir en haut
sousmarin
Plume aguerrie

Hors ligne

Inscrit le: 22 Jan 2014
Messages: 346
Localisation: Sarthe
Masculin

MessagePosté le: Mar 29 Avr - 00:58 (2014)    Sujet du message: Philippe Claudel Répondre en citant

Changer de village et quitter un pays sous une dictature qui retient ses ressortissants n'est pas comparable. Par exemple, serais-tu prête à mentir pour protéger un coupable de meurtre, qui t'aurait dénoncée auparavant et qui aurait violé un membre aimé de ta famille en plus...

Pour résister aux camps, il faut une force extraordinaire et, de retour chez lui, Brodeck perd totalement cette force alors qu'il adore sa fille (une motivation indéniable).
Bien sûr, le processus de déshumanisation laisse des séquelles mais ce personnage ne me semble pas du tout cohérent.
_________________
Hier encore un,
Chaque pétale de neige,
Redevient de l'eau.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Hesperide
Plume aguerrie

Hors ligne

Inscrit le: 03 Avr 2014
Messages: 148
Localisation: Entre deux pages d'un livre
Féminin Verseau (20jan-19fev) 龍 Dragon

MessagePosté le: Mar 29 Avr - 06:31 (2014)    Sujet du message: Philippe Claudel Répondre en citant

sousmarin a écrit:
 Par exemple, serais-tu prête à mentir pour protéger un coupable de meurtre, qui t'aurait dénoncée auparavant et qui aurait violé un membre aimé de ta famille en plus...




La, ma reponse est "non, pas du tout, a aucun prix". Tu commence a me convaincre petit a petit en ce qui est le personnage de Brodeck, j'y reflechis...peut-etre que Claudel est alle trop loin Ne sais pas
_________________
On est aussi grand que ses reves.
Revenir en haut
nihilobstat
Plume aguerrie

Hors ligne

Inscrit le: 24 Jan 2014
Messages: 134
Localisation: Galice. Espagne
Féminin

MessagePosté le: Mar 29 Avr - 07:29 (2014)    Sujet du message: Philippe Claudel Répondre en citant

Il y a des romans où on recherche la vraisemblance, la cohérence, des agissements plaqués sur une réalité compréhensible…et d’autres où on appréhende la réalité par des moyens symbolistes.
Broedeck n’est qu’un moyen littéraire, pas un personnage. En lui sont concentrés tous les outrages faits à l’humanité. Il faut bien que quelqu’un en fasse un rapport.
À propos de Claudel, je vais commencer la lecture de Quelques-uns des cent regrets avec mes lecteurs francophones du Club. Je l’ai lu il y a assez longtemps, mais bien sûr, je vais m’y replonger. Si quelqu’un a des idées sur ce roman, ou un lien intéressant, ça m’aiderait….merci.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Hesperide
Plume aguerrie

Hors ligne

Inscrit le: 03 Avr 2014
Messages: 148
Localisation: Entre deux pages d'un livre
Féminin Verseau (20jan-19fev) 龍 Dragon

MessagePosté le: Mar 29 Avr - 09:04 (2014)    Sujet du message: Philippe Claudel Répondre en citant

nihilobstat a écrit:
Broedeck n’est qu’un moyen littéraire, pas un personnage. En lui sont concentrés tous les outrages faits à l’humanité. Il faut bien que quelqu’un en fasse un rapport.


C'est ce que je voulais dire, nihilobs, BRODECK EST UN SYMBOLE, mais parfois, en francais, il m'est difficile de trouver les bons mots. Dommage que je ne puisse rien te dire sur le livre que tu vas lire en lecture commune dans ton club. 
En juin, je vais etre en France pendant deux semaines, je note deja des titres.
_________________
On est aussi grand que ses reves.
Revenir en haut
sousmarin
Plume aguerrie

Hors ligne

Inscrit le: 22 Jan 2014
Messages: 346
Localisation: Sarthe
Masculin

MessagePosté le: Mar 29 Avr - 12:22 (2014)    Sujet du message: Philippe Claudel Répondre en citant

Même dans une œuvre qui manie les "symboles" - d'ailleurs c'est le propre d'une fiction - les personnages doivent avoir une certaine cohérence. L'écrivain peut choisir ses postulats de départ (même impossible dans la réalité, ils sont acceptables) mais pas faire agir ses personnages de façon illogique par rapport à ces postulats.

Je ne nie pas que certains êtres humains peuvent agir comme Brodeck mais le personnage tel qu'il est décrit est invraisemblable. S'il était détruit, psychiquement parlant, il est peu probable qu'il aurait survécu aux camps ; même en prenant l'hypothèse d'une décompensation à sa sortie, l'amour qu'il porte à sa fille - de coeur puisqu'elle ne l'est pas génétiquement - l'empêcherait d'agir comme il le fait.

Bien sûr l'histoire est construite pour aboutir à ce "fameux" rapport mais de façon maladroite concernant son rédacteur...
Si l'on veut des "rapports" sur les outrages faits à l'humanité , ils ne manquent pas...il me vient à l'esprit le documentaire "Shoah" de Claude Lanzmann, plus de 9 heures de témoignages de victimes et de bourreaux sur comment en vient-on à prendre le chemin de l'horreur...dans la catégorie roman, il y a Les "bienveillantes" (cliquez pour voir).
_________________
Hier encore un,
Chaque pétale de neige,
Redevient de l'eau.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 20:23 (2017)    Sujet du message: Philippe Claudel

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    L'ancre des lecteurs - forum littéraire du livre, forum sur la littérature Index du Forum -> Le cœur du forum : critiques littéraires libres de nos lectures, des auteurs et des livres -> Littérature française Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: <  1, 2
Page 2 sur 2

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template zenGarden created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com